Cuve à fioul : la dépose en quelques étapes

Après plusieurs années d’utilisation, votre cuve à fioul se trouve dans un état lamentable. Il est défectueux. Cela peut abîmer le reste de votre installation de chauffage. Alors, il est temps pour vous de vous en débarrasser, mais pas n’importe comment. Cette opération est très dangereuse. Il faut réaliser toutes les étapes avec le plus grand soin. Découvrez ici les points essentiels concernant la dépose d’une cuve à fioul.

Enlèvement d’une cuve à fioul : les opérations obligatoires

Le fioul domestique est un combustible liquide provenant de la distillation du pétrole. Composé en grande partie de carbone, ce gazole de chauffage est dangereux. Le risque d’inflammation et d’explosion est intense. C’est pourquoi l’enlèvement cuve fioul est une opération délicate et réglementée. En effet, l’arrêté du 24 juillet 2004 en son article 28 précise les règles techniques et de sécurité à appliquer lors du déplacement ou de la destruction d’une cuve à fioul. C’est ainsi que les opérations de dégazage et de neutralisation deviennent obligatoires.

Du nettoyage à la dépose

Nettoyage de la cuve à fioul

La cuve à fioul a besoin d’être nettoyée avant de faire quoi que ce soit. Il serait mieux de se lancer à cette opération quand le niveau de fioul est très bas. Tout d’abord, il faut vidanger, c’est-à-dire enlever le combustible restant au fond de la cuve et le déposer dans un autre contenant, un camion-citerne par exemple. Ensuite, débarrassez la cuve des boues et des déchets d’hydrocarbures qui se sont installés au fond au fil du temps : c’est l’opération de pompage.

Dégazage de la cuve à fioul

Après le nettoyage, la cuve n’est pas tout à fait vide, il reste des vapeurs de fioul. Ces résidus gazeux d’hydrocarbures sont à enlever délicatement soit par ventilation en introduisant de l’air sous pression, soit par aspiration, soit par lavage en utilisant un jet d’eau à haute pression. Ce dernier est le plus efficace et recommandé pour les cuves de grande taille. Notons que l’efficacité du dégazage ne dure que 48 heures. Une fois ce délai dépassé, il faut refaire l’opération, la cuve est de nouveau remplie de gaz.

Neutralisation de la cuve à fioul

Une fois vidée de tout son contenu, la cuve à fioul doit être neutralisée. Sans neutralisation, la cuve contient de nouveau de gaz suite à des émanations de gaz dans la cuve. Afin d’échapper à la formation de gaz, la cuve doit être couverte de produits solides et inertes : sable, terre, béton et cela au plus tard deux jours après le dégazage.

Dépose de la cuve à fioul

Une fois tous les dangers épargnés, c’est là seulement que la cuve à fioul peut être déplacée. Vous n’avez pas besoin d’enlever ni de déplacer une cuve à fioul enterrée, elle est bonne là où elle est et ne présente aucun danger. Les cuves à fioul hors sol seront démantelées et déplacées à l’endroit de votre choix. Une attention particulière au découpage : il ne doit pas provoquer ni accident ni pollution, autrement dit pas d’explosion, pas de fuite. Vous pouvez la réutiliser plus tard comme réservoir d’eau de pluie, entre autres.

Un travail de professionnel

Ne pensez pas à faire l’enlèvement de votre cuve à fioul hors d’usage par vous-même. À part le fait d’être dangereux, vous n’avez pas les moyens adéquats pour le faire. Donc ne vous exposez pas, c’est à la fois toxique, mortel pour vous que pour votre entourage. Puisque la loi impose que l’arrêt d’utilisation d’une cuve à fioul soit sécurisé, chaque étape, comme le dégazage, la neutralisation, le démantèlement, est conditionnée par des certificats délivrés par des professionnels de l’assainissement : certificat d’attestation de dégazage, certificat de neutralisation ou de démantèlement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *